Agnès Mellon et Chrystele Bazin - La dent creuse, cartographie de la colère

Sur un sujet qui prend aux tripes (le contexte chaotique urbain marseillais qui va du "mur de la honte" érigé à la Plaine à l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne), Agnès Mellon et Chrystele Bazin ont réalisé une scénographie puissante : photos qui se fragmentent ou se démultiplient, images projetées, nichées dans le creux des murs ou sous une rotative à l'arrêt. Et puis du son, des paroles, des cris. Émotion amplifiée par le lieu qu'elles ont investi, anciens ateliers d'impression du journal La Marseillaise, lieu chargé de mémoire dont on aimerait qu'il soit préservé.

Salle des Rotatives du journal La Marseillaise - 15-17 Cours d'Estienne d'Orves - 13001 Marseille
du 5 novembre au 21 décembre 2019 - Jeudi et vendredi 17-21h, samedi 14-18h


Tomagnetik

La Plaine, une place populaire au centre de Marseille, rénovée en force sans considération des avis des habitants. Théâtre d'affrontements préludant à un automne tumultueux. Les superbes photos de Tomagnetik, placardées dans l'espace public de la place, rappellent aujourd'hui la colère encore vive de la population envers les responsables politiques municipaux.

La Plaine (place Jean Jaurès), 13005 Marseille


Michel Lamourdedieu - Ici et là... mais jamais trop loin

Michel Lamourdedieu se définit comme "photographe amateur-promeneur" mais ses clichés "picorés ça et là" révèlent sa capacité à saisir ce que Henri Cartier-Bresson appelle "l'instant décisif". Une attitude, une rencontre improbable, un rapport parfois décalé des gens à leur environnement ... ses images, où l'humour côtoie la nostalgie, sont plus construites qu'il n'y paraît.

Rétine - Argentique, 85 rue d'Italie - 13006 Marseille
du 13 novembre au 4 décembre 2019


Nell Donovan - Coalescence des particules

Très belle exposition d'une jeune photographe prometteuse. Des portraits troubles au regard absent pour révéler le sensible et la fragilité de l'âme. Des polaroids, nus et totems étranges dans une nature onirique.

Espace photographique Fontaine Obscure - 24 avenue Henri Poncet - 13090 Aix-en-Provence
du 8 au 30 novembre 2019


Motohashi Seiichi - From Ueno Station, with Love

Monsieur Motohashi Seiichi nous fait découvrir ce lieu d'échanges et de vie incroyable qu'est la gare de Ueno à Tokyo. Sous le regard bienveillant et le cadrage malin du photographe / réalisateur, les gens semblent jouer des scènes. Scènes dans lesquelles les spectateurs que nous sommes se projettent. On se penche comme ce groupe pour tenter d'apercevoir hors champ un train qui va arriver ... On ressent comme une infinie douceur cette main posée sur la vitre d'un train derrière laquelle apparaît la femme aimée...

Galerie &co119 - 119 rue vieille du temple - 75003 Paris
du 5 novembre au 30 novembre 2019


Henri Cartier-Bresson - Chine 1948-1949 / 1958

Parti en Chine en 1948 pour un reportage de deux semaines pour le magazine Life, Henri Cartier-Bresson y restera près d'un an et constituera par ses clichés un témoignage exceptionnel du basculement de la société chinoise dans le régime communiste. Il y retournera en 1958 aux débuts du « Grand bond en avant ».  Des images fortes, toujours empreintes de l'humanisme de ce très grand photographe. Une vision historique au plus près de la vie et des préoccupations quotidiennes des Chinois.

Fondation Henri Cartier-Bresson - 79 rue des Archives - 75003 Paris
du 15 octobre 2019 au 2 février 2020


Denis Brihat - De la nature des choses

Une fleur s'offre dans toute sa délicatesse. Un légume qui semblait banal donne à voir des lignes délicates et sensuelles. Dans un noir et blanc graphique ou dans des couleurs obtenues par une alchimie complexe, les photographies de Denis Brihat sont chacune de vraies œuvres d'art.

 

Bibliothèque Nationale de France - Quai François Mauriac - 75013 Paris
du 8 octobre au 8 décembre 2019


Denis Rouvre - Unsung Heroes, elles brisent le silence

C'est un travail de huit mois mené avec Médecins du Monde. Une photo, un prénom, un âge, un pays. On est d'abord happé par la beauté des photographies... Puis sidéré et bouleversé à la lecture des témoignages... Alors on revient aux images et on regarde avec un grand respect chacune de ces femmes tellement digne malgré la violence subie.

Galerie Joseph - 7 rue Froissart - 75003 Paris
du 9 octobre au 2 novembre 2019


Carte blanche à Hassan Hajjaj

Certains regrettent que l'expo d'un seul artiste occupe tout l'espace de la MEP. D'autres s'interrogent sur la vente des objets/mobiliers/vêtements dans ce haut-lieu de la photographie... N'empêche, par ses photos pop-art hautes en couleurs, Hassan Hajjaj, surnommé "Andy Wahloo" par le chanteur Rachid Taha, nous interpelle autant sur l'image véhiculée par la culture occidentale que sur le regard décalé et plein d'humour qu'il pose sur la société marocaine.

Maison Européenne de la Photographie - 5-7 rue de Fourcy - 75004 Paris
du 11 septembre au 17 novembre 2019


Mathieu Do Duc - Voyage en Polas

En Afrique, photographier les gens se heurte parfois à une réaction hostile de leur part, portée par le sentiment de se faire voler leur image. Au cours de deux voyages au Bénin, Mathieu Do Duc a pris le contre-pied de cette situation en proposant à ses sujets de poser pour lui et de leur offrir leur photo prise au polaroid. Puis après numérisation des négatifs qui lui restaient, il a su tirer parti des traces du procédé chimique pour faire surgir des images aux tonalités particulières, d'une esthétique originale qui nous happe dans la sphère intime de ses photographies.

Rétine - Argentic, 85 rue d'Italie - 13006 Marseille
du 18 septembre au 9 octobre 2019


Natela Grigalashvili - Peuples de Géorgie

Un travail ethnographique sur deux régions malmenées de la Géorgie. Des images en couleurs d'où se dégage pourtant une grande douceur. Et aussi un diaporama en noir et blanc qui nous fait découvrir son village natal avec une intensité et une émotion picturale rappellant celle d'un Koudelka ...

Librairie-Galerie Maupetit - 142 La Canebière - 13001 Marseille
du 5 septembre au 5 octobre 2019


Rencontres d'Arles 2019 (suite)

Une exposition essentielle : Helen Levitt "Observatrice des rues new-yorkaises"

La rue comme scène. Des enfants comme principaux acteurs. Et un regard toujours positif sur les gens modestes.

Mais auss :

Kurt Tong "Glace et Jade, le rituel du peigne"

Une histoire émouvante que nous conte Kurt Tong, celle de Mak, sa nounou, et de ces femmes qui ont choisi l'isolement et l'indépendance pour fuir un mariage arrangé. En plus de l'expo qui superpose avec subtilité ses propres photos  et ses archives familiales, il faut absolument voir la vidéo qui décrit comment Mak aida de façon spectaculaire tous les membres de sa famille tout en menant jusqu'à aujourd'hui une existence modeste.

Mario de Curto "Humanité végétale"

Saviez-vous qu'il existe 300 variétés de pommes de terre, dont la mémoire est savamment gardée au cœur des Andes ? C'est une des histoires fascinantes que nous relate Mario del Curto à travers son périple mondial des jardins sous toutes leurs formes ...

1er juillet - 22 septembre 2019

 


A la Friche de la Belle de Mai

 

Ludovic Carème - Brésils

Pendant dix années au Brésil, Ludovic Carème a pris le temps de rencontrer les habitants d'une petite favella vouée à la destruction, les sans-abris côtoyant les immeubles vides de Sao-Paulo. Avant de remonter jusqu'à l'Amazonie dont beaucoup sont originaires, elle-même agressée et violentée par les intérêts marchands.

du 30 juin au 29 septembre 2019

 

40 ans après, la photographie au Cambodge aujourd'hui

Cinq expositions en une et des images très fortes, notamment ...

Philong Sovan : en éclairant du phare de sa moto les gens rencontrés sur les trottoirs, il réalise de vraies compositions picturales

Mak Remissa : des silhouettes découpées et des effets de brume rendent la dimension tragique du génocide qu'il a vécu lorsqu'il avait cinq ans

Sorn Seyhaktit, dit Ti Tit : à l'origine blogueur, il manie l'humour et la désinvolture dans des autoportraits bien moins légers qu'ils n'y paraissent.

du 30 juin au 18 août 2019

Sorn Seyhaktit
 

Friche de la Belle de Mai - 41 Rue Jobin - 13003 Marseille


Rencontres d'Arles 2019 (à suivre)

A ne surtout pas manquer : deux expositions qui combinent l'inventivité artistique au discours social

Valérie Belin et ses portraits de jeunes femmes en grand format noir et blanc, mêlant photographie et peinture, réalité et fiction.

Pixy Liao "Experimental relationship"qui ose des mises en scène démystifiant la relation homme-femme dans le couple.

Pixy Liao - Start your day with a good breakfast together
 

Mais aussi, pour l'intérêt du sujet :

Germaine Krull "Marseille-Rio 1941", où l'on découvre à travers les photos mais aussi les archives manuscrites le périple de ces artistes et intellectuels fuyant le nazisme.

Philippe Chancel "Datazone" (jusqu'au 25 août)

Lionel Astruc et Eric Bonnier "Un toit, un travail, une terre"

The Anonymous Project "The House" et Home Sweet Home "British Home 1970-2018"

1er juillet - 22 septembre 2019

 


Philippe Bordas - Les cavaliers mossis

Ouagadougou et ses cavaliers qui, descendants de l'armée du roi Mogho Naaba, semblent dominer la ville sur leurs magnifiques destriers. Des couleurs soutenues, servies par une grande qualité des tirages, rehaussent l'ambiance étrange de ces images qui pourraient sembler anachroniques.

In camera galerie, 31 rue Las Cases 75007 Paris
du 13 juin au 31 juillet et du 3 au 28 septembre 2019

 


Sally Mann - Mille et un passages

En plusieurs chapitres successifs, Sally Mann parle de sa famille (on peut être gêné par l'intimité dévoilée de ses enfants), de la Virginie, sa terre, et plus largement du sud des États-Unis, marqué par l'esclavage et la ségrégation. Elle en révèle les stigmates et explore paysages et visages, par des procédés photographiques oubliés, comme le collodion qu'elle se plaît à nommer "ange de l'incertitude"...

Jeu de Paume, 1 place de la Concorde, 75008 Paris
du 18 juin au 22 septembre 2019

 


Dora Maar

Grande et magnifique exposition sur l'artiste Dora Maar, photographe et peintre. Des photographies bouleversantes, un imaginaire et une créativité d'avant-garde ! On peut se demander si une telle expo aurait eu lieu si Dora Maar n'avait pas été la muse et le modèle de Picasso. Mais on peut se demander aussi si Dora Maar n'aurait pas été plus connue en tant qu'artiste si elle n'avait pas été la muse et le modèle de Picasso ...

Centre Pompidou, Paris
du 5 juin au 29 juillet 2019

 


MacParis, cahier de printemps

Au Bastille Design Center (un lieu à découvrir), expo collective de plasticiens et photographes. On a particulièrement aimé les grands formats de Muriel Bordier, saynètes aquatiques mises en scène avec brio et humour. Du grand art ! Et Jean-Marc Besacier, tout à la fois architecte et photographe qui nous offre, sur la vie urbaine ou les chantiers, des lignes et des couleurs juste parfaites.

Muriel Bordier, La leçon de natation

Bastille Design Center - 74 boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris

11-16 Juin 2019

 


Renaissances

Un travail collaboratif entre deux photographes et l'ESTIM (Espace Solidaire Trans Identitaire Marseillais). Des images sans voyeurisme mais porteuses de sens pour découvrir la réalité plurielle des parcours trans : recherche, questionnements, reconstruction physique et sociale... Loin des clichés et des idées reçues.

L'Arca delle lingue - 1 rue du docteur Fiolle - 13006 Marseille
du 24 mai au 23 juin 2019 (du lundi au vendredi - 10h-17h)

 


C'est Beyrouth (exposition collective)

Des photos, des vidéos qui parlent d'une ville longtemps considérée comme la douceur de vivre et pourtant frappée par des décennies de guerre et de destructions. Ville de la diversité religieuse, images de la virilité, figures des minorités, chocs de la guerre sur les histoires personnelles (magnifique vidéo de Fouad Elkoury).

ICI (Institut des Cultures d'Islam) 56 rue Stephenson et 19 rue Léon - 75018 Paris
du 28 mars au 28 juillet 2019

 


Gregory Dargent - H

Parti sur les traces des irradiés des essais nucléaires français dans le sud algérien, ce musicien, joueur de oud, s'est improvisé photographe. Il cherchait des fantômes, il rencontre des gens. Il ramène des clichés forts, de personnages ou de paysages, où les noirs profonds côtoient les flashs de lumière, au grain accentué et au flou magnifiquement maîtrisé qui suggèrent peut-être davantage sa hantise et ses questionnements sur une violence subie.

Rétine - Argentic, 85 rue d'Italie - 13006 Marseille
du 24 avril au 15 mai 2019


Jave Evelyn Atwood

Jane Evelyn Atwood est l'invitée d'honneur du salon de la photographie de Paris 13ème qui a pour thème cette année "Atour d'elles, au tour d'elles". Ses images, superbes et émouvantes, sont une plongée dans des univers de souffrance et d'exclusion : mines antipersonnel, femmes en prison, Sida ... Pour chacune de ses séries, elle s'est investie plusieurs années jusqu'à entretenir avec ses sujets une profonde intimité.

Galerie Athéna - Mairie du 13ème -  Place d'Italie 75013 Paris
du 10 au 30 avril 2019


Alex Majoli - SCENE

Alex Majoli tire ses sujets de l'ombre, au sens propre comme au figuré. Une ombre qui n'existe que par contraste avec la lumière intense qu'il jette sur eux. Ce faisant, il les rend réels à nos yeux, leur donne une existence comme des acteurs sur une scène de théâtre, sa SCÈNE.

Le Bal - 6 impasse de la Défense 75018 Paris
du 22 février au 28 avril 2019


 Jos Houweling - Amsterdam seventies

Pour conserver une trace de toutes ces "petites choses de la ville qui sont amenées à disparaître", Jos Houweling a eu l'idée géniale d'inventorier Amsterdam : ses bouches d’égouts, ses pavés, ses boîtes aux lettres, ses habitants aux fenêtres, ses triporteurs ...

Centre Pompidou - Paris
du 6 février au 29 avril 2019


Julie Vola - Recalling Viet Nâm

Partie au Viet-Nâm sur les traces de son grand-père, Julie Vola est restée huit ans à Hanoï et a sillonné les villes et les campagnes, munie d'un appareil Holga qui donne aux photographies un aspect vignetté et ancien,. Elle en a rapporté des paysages, mais aussi des portraits en images et en paroles qui, comme ses photos, interrogent le lien entre passé et présent.

Librairie-Galerie Maupetit - 142 La Canebière - 13001 Marseille
du 4 avril au 5 mai 2019

 


Pascal Grimaud - Sous le vent

Des arbres, des feuilles, des branches entremêlées ; c'est à la fois si vrai qu'on s'y engouffre et qu'on s'y fond et si graphique, en noir et blanc, qu'on les croirait dessinées. C'est beau tout simplement.

Librairie-Galerie Zoème - 8 rue Vian - 13006 Marseille
du 21 mars au 4 mai 2019

 


Géraldine Lay - North End

De Glasgow à Londres, Géraldine Lay a promené son regard sur les ambiances urbaines de cette fin d'ère industrielle. Une grande maîtrise de la lumière et des couleurs. Des compositions qui évoquent parfois les peintures de Edward Hopper. Nous l'avions découverte à Arles (coup de cœur 2018) ; la belle salle d'exposition de Maupetit nous offre cette fois un panorama plus riche de cette série.

Librairie-Galerie Maupetit - 142 La Canebière - 13001 Marseille
du 28 février au 30 mars 2019

 


Luigi Ghirri - Cartes et territoires

Luigi Ghirri, que nous découvrons grâce à l'exposition très complète du Jeu de Paume, a transposé dans son œuvre photographique le regard systématique qu'il avait développé dans son métier de géomètre. En prélevant des images, en resserrant les cadrages, il reconstruit avec malice les paysages du quotidien.

Jeu de Paume - 1 place de la Concorde - 75008 Paris
du 12 février au 2 juin 2019

 


Elsa et Johanna - Rosarium - C'est le soleil qui finira par nous perdre

Séduits par leur précédente expo " A couple of them" (coup de cœur nov. 2018), on a été heureux de se laisser happer dans ce lieu improbable qu'elles ont créé avec Marion Flament et Alexandre Jarre. Des photos, un montage vidéo, un court métrage, un guéridon, des escarpins, la lumière qui semble avoir laissé sa trace indélébile sur la moquette... Comme un arrêt sur image hors du temps. Ces filles ont vraiment du talent !

21 février - 24 mars 2019 (Me-Di 14h à 19h)
Dimanche 24, finissage en présence des artistes à partir de 14h

 


Regards Migrants - Exposition collective, photographique et poétique

Il y a eux, des adultes ou des mineurs, des hommes des femmes et des enfants. Il y a les regards croisés de quatre photographes : Bruno Fert, Jean Revillard, Mathieu Parent et Abdul Saboor. Il y a les textes / poèmes / cris / colères de Mohamed Nour Wana et Moneim Rahama. Et puis... il y a nous ! Qui regarde l'autre ?

Friche de la Belle de Mai - Salle des Machines

41 Rue Jobin - 13003 Marseille

2 février - 3 mars 2019


 

Patrice Terraz - Welcome on board

Une série qui nous replonge dans "Les marins perdus" de Jean-Claude Izzo. A Marseille, Sète, Dakar, Algeciras ou Istanbul, abandonnés par des armateurs véreux, des équipages attendent, comme hors du temps, une issue à leur situation improbable. Une photographie humanitaire et des images fortes au plus près des gens et des lieux.

Le Bistrographe 78 Boulevard de la corderie - 13007 Marseille

2 janvier - 28 février 2019