Ray K. Metzker, sculpteur de lumière

Les Douches nous font découvrir un grand photographe américain trop peu connu de ce côté-ci de l'Atlantique. Grand maître du noir et blanc, il a principalement consacré pendant un demi-siècle sa maîtrise des jeux d'ombre et de lumière à l'exploration du théâtre de la rue et des paysages urbains.
La démarche expérimentale qu'il adopte parfois donne à ses images une touche surréaliste intrigante.
A voir (ou revoir) sans hésitation.

 

(JBZ)

Les Douches la Galerie
5 rue Legouvé, 75010 Paris
du 11 mai au 23 juillet 2022

In the mood - Alain Chevalier

Alain Chevalier a une façon très particulière de parcourir la ville. Ses images, prises souvent très près du sol rappellent celles du cinéaste japonais Ozu dans Le Voyage à Tokyo. Des ombres, des traces, un ticket de métro jeté prend toute la place, l'horizon est différent, celui que verrait un enfant ? Si près du sol ou tout près des gens.
Trois taches de couleurs au milieu de noirs si profonds, de la beauté à l'état brut.

(AM et JBZ)

Rétine-Argentique
 
Expo prolongée en Juillet

Lumière passion - Thomas Mailaender

Lorsque je découvre une expo, je m'intéresse autant à l’œuvre qu'à la scéno et à l'occupation de l'espace. J'aime découvrir comment les lieux sont habillés, déshabillés, appropriés... Avec Lumière passion de Thomas Mailaender c'est carrément un grand chambardement et c'est jouissif ! Artiste ? Artisan ? Détourneur d'images ? Allez voir !

(AM)

Centre photographique du 27 mai au 10 sept 2022

 


Arménie année zéro - Patrick Rollier

Arménie, année zéro, c’est avant tout la rencontre, quasi inopinée, d’un photographe avec un pays et ses habitants. Un coup de foudre qui sera à l’origine de nombreux voyages, de nombreuses rencontres et d’une fidélité toute sincère avec ces gens rencontrés. L’année zéro c’est celle du grand tremblement de terre, celui de 1988, peu avant l’effondrement du bloc soviétique et qui a profondément marqué les esprits avec ses souffrances et ses dizaines de milliers de morts. C’est en écho à cette douleur que le photographe a construit une très belle scénographie agençant des images pleines d’humanité et de nostalgie.

(Jean-Benoît Zimmermann)

Maupetit - Côté Galerie du 26 mai au 25 juin 2022

Ré∀lité(s)- Agnès Mellon et Chrystèle Bazin

Artistes associées : Flory Brisset et Maëlle Legeard

Un sujet fort : les altérations mentales.
Une exposition-installation-action qui nous ouvre les yeux et les oreilles sur le quotidien des malades et de leurs proches-aidants.
Des témoignages sonores, des corps fragmentés, des œuvres collaboratives, des photographies qui suggèrent... Et tout ça résonne forcément en chacun de nous : la société et ses normes, les différences, nos fragilités, l'attention à l'autre... La parole libérée est le début du désenclavement !
A la cabane Georgina, terrain d'exploration artistique et sociale, un lieu incroyable et formidablement utilisé. Une exposition qui se visite presque comme une exploration et qui mérite de prendre tout son temps.

(AM et JBZ)

Cabane Georgina, 2 chemin du Mauvais Pas, 13008 Marseille
du 5 au 31 mai 2022, Jeu 18-22h Ven-dim 12-20h et sur RV
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Cinq histoires de famille - Alexandra Bellamy, Sylvie Hugues, Catherine Poncin, Rimma Samman et Laure Vasconi

Qu'elles partent de photos anonymes, d'album familial ou de récit s intimes, ces cinq femmes photographes révèlent des histoires enfouies qui nous interrogent sur notre rapport à l'identité, aux origines, à la transmission. Certaines de ces histoires sont bouleversantes ; et la mise en images et en mots, comme ces calques qui voilent délicatement les photos de famille de Sylvie Hugues, est à la fois subtile est puissante. 

(Aline Memmi)

Photographie : Sylvie Hugues

Espace photographique de l'Hôtel de Sauroy, 58 rue Charlot 75003 Paris
du 4 au 17 avril 2022

 


Communes - Raymond Depardon

Depardon photographie paysages et villages de la Lozère, du Larzac, de l’Ardèche, de la Drôme ou de l’Hérault, 280 communes menacées en 2010 par un projet d’extraction de gaz de schiste, aujourd’hui abandonné grâce à la mobilisation des populations locales, réunies pour défendre leurs commun(e)s.

Il affirme, par ses cadrages remarquables et la profondeur immense de son regard, l’immobilité et la force des lieux, où la vie – enracinée – ne se remarque qu’aux détails que les machines à broyer le temps voudraient bien effacer.

150 ans après la Commune, Depardon redonne une vie plurielle aux communes, célébrant ce qui nous lie ... nos communs.

(Jean-Marie Chauvière)

Pavillon populaire, Esplanade Charles de Gaulle - Montpellier
du 16 février au 24 avril 2022


Je vous écris avec la chair des mots - Michaël Serfaty

Michaël Serfaty est gynécologue. Il s'en dit des choses dans un cabinet. Un jour une phrase prononcée par une patiente l'a bouleversé. Il l'a gardée. Il s'est mis à recueillir d'autres phrases qui disent la peine, les blessures, la fragilité... Toutes ces phrases ont rempli un cahier tellement énorme qu'il fallait les transmettre, les partager, mais comment ? Cela lui a pris des années. Michaël Serfaty est aussi photographe. Là il se fait plasticien et passeur. Il nous offre des images qu'il a peintes, froissées, déchirées, collées, cousues avec des fils, un bonnet de laine, un disque vinyle, un jeu de babyfoot... et c'est très fort.

(AM)

Hôtel de Sauroy, 58 rue Charlot 75003 Paris
du 18 au 30 mars 2022
Maupetit Côté Galerie, 142 La Canebière 13001 Marseille
du 7 avril au 7 mai 2022


Enfer et paradis - François Mouren-Provensal

Dans le cadre d'une manifestation autour de La Divine Comédie de Dante, les amis de Saint-Victor ont invité le photographe marseillais François Mouren-Provensal à choisir dans ses œuvres ce qui pouvait le mieux représenter l'enfer ou le paradis.

(Marie Fabre)

Crypte de l’Abbaye de Saint Victor - 13007 Marseille
du 19 mars au 3 avril 2022


La Photographie en spectacle - Gaston Paris

Gaston Paris, photographe qui avait été quasiment oublié et que cette exposition ramène au grand jour, a été un incroyable témoin de son temps, particulièrement des années 1930 en France.

Du cirque et de la fête foraine à la situation des chômeurs et à la misère dans la « zone » autour de Paris, des coulisses du music-hall à l’architecture et aux destroyers de la Marine Nationale, il a rassemblé et publié dans de nombreux magazines des images aux cadrages modernes et souvent audacieux.

(Stephen Farmer)

Galerie des photographes, Centre Pompidou, 75004 Paris
du 18 janvier au 19 avril 2022


Le rire des amants, une épopée afghane

Le rire des amants de Sayd Bahodine Majrouh, poète afghan du 20e siècle, est publié en 1991 à Kaboul, 2 ans après le retrait de l'armée russe et 30 ans avant le retour des talibans. Ce poème au titre évocateur sert de fil rouge et d'ombre tutélaire à cette magnifique exposition.  L'amitié et l'amour face à la violence et la tyrannie. Chacune à leur manière, les œuvres des 6 photographes d'origine afghane ou iranienne, 3 hommes et 3 femmes, expriment la violence de la réalité afghane et la quête de beauté et de liberté toujours vivante. Dépassant le documentaire, elles constituent une épopée photographique empreinte d'une poésie lumineuse. 

Rarement une exposition n'aura dégagé autant d'émotion. Face au désespoir et à la peur, la vie et la création peuvent s'opposer à l'anéantissement. En ces jours sombres d'invasion de l'Ukraine, à voir d'urgence...

(Dominique Figeat)

Au Pavillon Carré de Baudoin, 121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris
du 21 janvier au 2 avril 2022


Claude Cieutat - Sidération. L'acier, le faire et le reste

Acier en fusion dans des godets géants, gerbes lumineuses jaillissant des laminoirs, entrelacs de poutres, de tuyauteries et de fours d'où fuse la vapeur... Mais aussi des humains, véritables cosmonautes, si petits au cœur de ces installations industrielles démesurées. Les photos de Claude Cieutat célèbrent cette esthétique si particulière de l'industrie sidérurgique et nous en suggèrent le vacarme assourdissant.

(Jean-Benoît Zimmermannn)

 

Galerie Zemma - 40 rue sainte - 13001 Marseille
du 24 février au 24 mars 2022


Pauline Alioua et Chris Garvi - Regards complices

Une aventure voyageuse en toute liberté. L'Europe de l'est, l'Iran et aussi le Maroc, Au creux du manque, pour mettre des images sur la mémoire de leurs pères.

Et puis, il y a... Pose B. Un petit appareil partagé, emporté partout avec eux, regard sur l'un, sur l'autre, complicité entremêlée, tout en pose longue, de l'intime et des nus, des clairs obscurs et des reflets, l'intimité des draps froissés, des vagues et des forêts... Un album entrouvert, pour nous le début d'un voyage.

(Aline Memmi)

Maupetit Côté Galerie - 142 La Canebière - 13001 Marseille
du 17 février au 26 mars 2022


Marie-Paule Nègre et Luc Choquer - Moments de grâce

La Galerie Rouge présente sous un même titre plusieurs séries de chacun de ces deux photographes talentueux, figures marquantes du courant de la photographie sociale contemporaine et pourtant attachés à des approches esthétiques bien différentes. Leur mise en regard, noir et blanc pour l'une, couleur pour l'autre, résonne dans l'espace d'exposition en figeant les attitudes, les mouvements, les sons, avec humour parfois et une grande force de vie.

(JBZ)

Photographie Marie-Paule Nègre

Galerie Rouge, 3 rue du Pont Louis-Philippe, 7500' Paris
du 13 janvier au 19 mars 2022


L'art de la science

Des synapses neuronales comme des œuvres d'art, photographies de dix chercheurs en neurosciences, dialoguent avec les cyanotypes délicats de racines végétales, composés par la photographe Flore Gaulmier.
Connexions, racines, l'invisible au plus profond se donne à voir.
Entremêler savoirs et esthétique, quelle riche idée !

(Aline Memmi)

Le Pangolin, 131 Corniche J.Kennedy, 13001 Marseille
du 8 au 23 janvier 2022


Aux côtés des femmes Afghanes, Résister - Ava Djamshidi (grand reporter) et Philippe de Poulpiquet (photographe)

A l'initiative du magazine Elle, une exposition en extérieur, sur de grands panneaux le long des Champs Elysées, présente à visages découverts ces femmes afghanes qui ont décidé de résister à l'étouffement et la privation de leurs droits fondamentaux. Ces images fortes et les textes qui les accompagnent témoignent avec réalisme du basculement auquel les talibans veulent les contraindre au nom de leur rigorisme religieux.

(JBZ)

Avenue des Champs Élysées, 75008 Paris
du 15 novembre 2021 au 17 janvier 2022


Le Monde selon Steve Mc Curry

Il faut voir l’exposition Steve McCurry au Musée Maillol à Paris.
Le coup de cœur est un direct dans le plexus.
Chaque image est d’une densité impressionnante.
Le réel y prend une dimension allégorique, qu’il soit saisi de gravité ou qu’il exalte des postures et gestes d’une vivacité insoupçonnée !

(Christian Bousquet)

Photographie Christian Bousquet

Musée Maillol - 59-61 Rue de Grenelle, 75007 Paris
du 9 décembre 2021 au 29 mai 2022


Christopher Taylor - Steinholt

Christopher Taylor nous emmène sur les traces des Steinholt, sa belle-famille islandaise, sur la côte nord de l'île habitée par des paysans et pêcheurs pauvres. Une Islande intime, loin des clichés habituels  À travers ses photos noir et blanc aux magnifiques tirages argentiques mats, il nous raconte, non sans émotion, l'histoire de ces gens simples entre destins souvent dramatiques et petits miracles de la vie.

(A. Memmi et JB. Zimmermann)

Maupetit Côté Galerie - 142 La Canebière - 13001 Marseille
du 25 novembre 2021 au 8 janvier 2022


Samuel Fosso

Au terme d'une enfance tumultueuse marquée par la guerre civile, Samuel Fosso ouvre son premier studio photo à Bangui à l'âge de 13 ans. Entre les prises de vues, il s'adonne à l'autoportrait. Ce qui n'était au départ qu'un jeu lui permet d'exprimer des propos personnels mais aussi des préoccupations politiques. De Mao Zedong à Angela Davis, du Pape aux tirailleurs africains, en se travestissant il questionne les normes, le pouvoir, les institutions et porte l'art de l'autoportrait à un niveau insoupçonné. Et lorsque sur son corps presque nu couvert de bois de cam, il rend hommage à son grand-père chef de village et guérisseur, il nous remplit d'émotion.

(Aline Memmi et Jean-Benoît Zimmermann)

Maison Européenne de la Photographie - 5-7 rue de Fourcy - 75004 Paris
du 10 novembre 2021 au 13 mars 2022